Vous trouverez sur cette pages des généralités sur l’abeille. Loin d’être exhaustif, ce sera plutôt l’occasion d’une première approche de la bête…

Généralités

Il existe près de 950 races d’abeilles, la seule vivant en colonie étant l’Apis Melifera Melifera. C’est celle que l’on connait le mieux, puisqu’elle nous sert à récolter le miel. On dit que l’on « récolte » parce que le miel est un produit qui n’est pas modifié par la main de l’homme, c’est l’abeille qui fait tout le travail. L’apiculteur accompagne ses colonies et récolte sa part de miel à la fin de la saison.

Les ruches telles que nous les connaissons ont une centaine d’année, mais les interactions entre l’abeille et l’homme sont bien plus éloignées. Les premières peintures rupestres témoignant d’une interaction homme/abeilles datent de 10 000 ans avant JC.

En 1650, avec la découverte du microscope, on commence à étudier l’abeille, et comprendre son fonctionnement très complexe, dont nous ne maîtrisons toujours pas tout aujourd’hui. L’abeille est une sentinelle de l’environnement, elle est un des seuls pollinisateur sur lequel l’homme peut avoir une observation fiable.

Une abeille pèse 1/10ème de grammes. 1 kg d’abeilles = 10 000 individus. Il y a dans une ruche, selon les saisons et la santé de la colonie, entre 30 000 et 60 000 individus.

Ses antennes lui donnent une sensibilité 3000 fois supérieure à celle de l’homme.

Cycle de vie de l’abeille :

Oeuf Larve Nymphe Temps total
Reine 3 jours 5 jours et demi nourrie à la gelée Royale 7 jours et demi 16 jours
Ouvrière 3 jours 3 jours nourrie à la gelée Royale +3 jours nourrie à la gelée nourricière 12 jours 21 jours
Mâle 3 jours 6 jours et demi nourri à la gelée nourricière 14 jours et demi 24 jours

La cellule est operculée entre l’étape larve et l’étape nymphe. L’élevage de couvain se fait à 35 degrés précisément. La ponte à lieu du 15 janvier au 15 octobre environ.

La Reine :

3 à 6 jours après la naissance, par beau temps, la reine part en vol nuptial. Elle trouve un nuage de fécondation (sorte de RDV de tous les mâles environnants), puis est fécondée par 10 à 12 mâles, ce qui lui permet de remplir sa spermathèque. Elle rentre ensuite à la ruche. Le sperme mature 3 ou quatre jours, puis la ponte commence. En pleine saison, la ponte peut aller jusqu’à 2000 oeufs/jours. La reine est nourrie exclusivement à la gelée royale.  Sa durée de vie est de 5 ans.

Les Mâles :

Sont inexistants au printemps. Servent principalement à la fécondation, et à réguler la température de la ruche. A la fin de l’été, ils sont tués par la colonie. Leur durée de vie est de 3 à 4 mois.

Les Ouvrières :

Le rôle d’une ouvrière est défini selon son âge.

  • Nettoyeuse Jours 1 à 2
  • Nourrice Jours 3 à 5
  • Cirière/Bâtisseuse Jours 6 à 12
  • Magasinière (transport) Jours 13 à 16
  • Ventileuse/Gardienne Jours 17 à 21
  • Butineuse Durant 21 jours
  • Exploratrice Jusqu’à sa mort

Une ouvrière passera donc 21 jours à naître, puis 21 jours dans la ruche, et enfin 21 jours hors de la ruche. En hiver, sa durée de vie est plus longue, de 4 à 5 mois.

La colonie

Une colonie consommera 40 kilos de miel en une année. Le pollen est la source de protéine de la ruche. Généralement utilisé pour le couvain, plus il en entre, plus le couvain est vaste. Le nectar (et le miellat de pucerons) est un produit énergétique composé à 80% d’eau. Il est séché et travaillé, puis operculé lorsqu’il atteint environ 20% d’eau. La propolis est utilisée pour colmater et assainir la ruche. La ruche consomme environ 60 litres d’eau par an. La colonie aime l’eau chargée en sels minéraux.

La colonie à une zone de butinage qui s’étend à 3 km de la ruche, ce qui correspond à 2700 Ha. Pour produire du miel bio (AB), cette surface doit « être indemne de culture intensive » (cahier des charges). La colonie à un souvenir précis de la place de la ruche. Pour la déplacer, il faut soit parcourir plus de 3 km, soit effectuer un « formatage » de la ruche, en la maintenant deux nuit fermée dans un endroit frais (cave).

Communication :

L’abeille communique par une « danse en huit ».

L’axe central donne la direction à prendre.

Le fréquence de frétillement donne la distance à parcourir.

Le pollen présent sur l’abeille donne l’indication de la source trouvée.