L’automne est la saison du travail d’atelier. On y passe du temps, sur des tâches répétitives. Il est donc important de se faciliter au maximum le travail. Je me suis bricolé une table permettant le filage des cadres, le gaufrage, et le grattage de la propolis plus facilement. Ce n’est pas un bricolage compliqué, mais il peut faire gagner du temps et surtout du confort au travail! J’ai mit environ une heure et demi à la bricoler en prenant mon temps, c’est un maigre investissement de temps, et qui est réalisable en matériaux de récupération.

J’ai commencé par fixer deux planches pour obtenir une table d’environ 2 mètres sur 60 cm, posée sur des tréteaux. Vous pouvez faire plus long, vous aurez plus de place pour poser vos cadres à filer ou à gaufrer, c’est mieux à mon avis, mais j’ai fait avec ce que j’avais en récup.

Le poste de grattage

J’ai commencé par le poste de grattage, à droite de la table. J’ai posé une hausse dessus, puis tracé un gabarit sur cette base, l’intérieur et l’extérieur de la hausse. J’ai découpé l’intérieur pour que la propolis tombe par ce trou, puis vissé des cales autour du gabarit extérieur, afin de bien maintenir la hausse ou le corps à gratter. J’ai ajouté une marge d’un millimètre sur chaque côté, le matériel n’étant pas toujours très standard en apiculture…

Il suffit ensuite de mettre sous le trou une grande poubelle ou un grand carton, poser son corps ou sa hausse à gratter, et on obtient un poste de travail ergonomique. On pourrait imaginer agrafer des morceaux de bâche sur les quatre côtés, pour diriger la propolis dans la poubelle et éviter une corvée de balayage en plus.

Le poste filage/gaufrage

Pour ce poste, j’avais envie de caler le cadre pour ne pas qu’il bouge, de pouvoir travailler sur cadres de corps et de hausses, de mixer avec le poste de gaufrage, et le tout à 45° pour ne pas me casser le dos.

J’ai donc travaillé sur un morceau de contreplaqué un peu plus grand qu’un cadre, pour ensuite le fixer à 45° sur la table. J’ai commencé comme pour la hausse du poste grattage à tracer le gabarit d’un cadre, puis, j’ai fixé les cales. Une en bas, sur toute la largeur, et une en haut un peu moins grande. Sur le côté, j’ai fixé contre la tête de cadre un cale plus fine, afin de laisser l’accès au trou pour le filage. J’ai opté pour une vielle chute d’OSB de 8 mm.

Ensuite, j’ai simplement placé un cadre de hausse dans ces cales, et vissé une dernière cale à la base de ce cadre de hausse. Tous les types de cadres sont donc maintenus par mes diverses cales.

Il suffit ensuite de couper un chevron (6×4 cm pour ma part) à 45° et placer la planche dessus. Quelques vis, et votre plan de travail est prêt. J’ai utilisé la chute à 45° pour maintenir la base de la tablette sur la table.

Je voulais également faciliter la manipulation du fil, qui me pose toujours des soucis au filage. J’ai donc vissé une barre ronde à la gauche de ma tablette de filage, percé une chute d’OSB pour caler la bobine de fil, puis pointé un oeilleton en plastique pour guider le fil vers le premier trou du cadre.

Et voilà!

J’ai une table plutôt fonctionnelle pour mes travaux d’automne. On pourrait ajouter des zones de stockage des cadres, et apporter plusieurs améliorations, je la modifierai au fur et à mesure de son utilisation.