Pourquoi je ne signerai pas la pétition Pollinis

Depuis quelques temps, je reçois environ une fois par semaine via des amis plus ou moins proches, une invitation à signer une gentille pétition qui va, c'est certain, sauver les abeilles et du même coup rétablir la biodiversité, et s'il y a vraiment beaucoup de signatures, ressusciter votre petit chat écrasé par la voiture du voisin, ce con qui se balade en 4x4.

Mais malgré toutes ces bonnes intentions de Pollinis, je ne signerais pas leur paperasse.

[EDIT: cet article date de novembre 2012. Depuis, quelques éléments ont évolués, je les développe dans cet article : Pollinis, épisode 2...]

Premièrement parce qu'une pétition sans une action syndicale ou militante de terrain n'est que du vent, et ici en l’occurrence une belle page de publicité à peu de frais pour l'association "à but non lucratif" Pollinis.

A but non lucratif, ce sont eux qui le disent. Cette association vient d’être créée en mai 2012, en pleine explosion de la mode d'avoir une ruche "écologique" chez soi, surfant à plein sur l'image à haute valeur ajoutée de l'abeille (Voir ici la mode de la ruche en ville).

Voyons donc les tarifs de cette association dont le seul intérêt est la sauvegarde de l'abeille:

  • Une ruche neuve : 225€. Vous en trouverez pour une centaine d'euros TTC chez Route d'Or, en bois français et non traité.
  • Un essaim d'abeille noire : 155€. Vous verrez plus bas qu'en fait il s'agit d'un paquet d'abeille et non d'un essaim, puisque la reine est payante en plus. Si vous voulez un paquet d'abeilles noires, je vous en trouve de la locale à moins de 75€.
  • Une reine noire en ponte sélectionnée marquée : 30€. Les meilleurs éleveurs de France sont tous en dessous de ce prix, 23€ généralement, pouvant passer sous les 17€ en commandant un certain nombre de reines fécondées.
  • Un nourrissement de démarrage : 55€. Pour le coup cela fait du 11€ le kilo de miel, ce sont les prix du commerce, mais on imagine que le miel ne leur coûte pas ce prix, puisque les colonies en activité produisent du miel... Un prix de gros autour des 5 à 6€ le kilo paraîtrait plus honnête.
  • Trois analyses par an : 75€. Trois analyses par an? Pour quoi faire? Faire marcher le commerce d'un copain qui a un laboratoire?

Cela nous met la ruche parrainée à 540€. Comme ça commence à faire très cher, vous pouvez parrainer des demi ruches, des quarts de ruches...etc...

En gros, vous donnez de l'argent, et vous aurez en échange le plaisir de sauver la planète. Oui, ça fait un peu cher la bonne conscience, je vous l'accorde, mais que voulez vous, tous se paye de nos jours.

Votre argent servira à faire vivre des "conservatoires d'abeilles". C'est joli comme nom, ça sonne rudement bien. Mais c'est quoi un conservatoire d'abeilles? Il en existe déjà quelques uns, à Ouessant par exemple, ou l'on profite de l'île pour avoir des ruchers exclusivement en abeilles noires, ou les fécondations seront donc uniquement entre abeilles noires, donc on garde réellement une "race pure", ou "lignée pure".

Au delà de savoir dans quelle mesure il est bon ou mauvais de garder des "lignées pures", des ruchers sur le continent ne peuvent absolument pas être considérés comme des "conservatoires"... Ce sont des ruchers, point à la ligne. Les mêmes que ceux des apiculteurs à qui vous pouvez donner également 540€ pour les faire vivre, sauf qu'en échange, vous aurez au choix :

  • 54 kilos de miel environ
  • 50 kilos de pain d'épice environ
  • 5 essaims environ
  • ...etc...

Vous l'aurez compris, faire vivre l'abeille, ça peut tout simplement passer par faire vivre les apiculteurs locaux, ce qui vous coûtera un peu plus cher que d'acheter du miel chinois, mais beaucoup moins cher que de filer un chèque à Pollinis.

Mais revenons sur leur tarifs. Un simple calcul permet de connaître la marge qui sera faîte sur votre parrainage : 540€ - 253€ (voir liste des coûts réels estimés plus haut) = 287€. Voilà grosso modo ce qui ira dans la poche de Pollinis sur votre chèque, directement en cash, le reste : votre ruche, ira au capital de l'association. Belle opération.

Mais ce n'est pas tout. Avec cette ruche neuve, une reine de l'année sélectionnée et un nourrissement stimulatif, n'importe quel apiculteur amateur peut facilement produire au bas mot un essaim et 15 kilos de miel. Un essaim à 100€ environ, plus 150€ de miel... Et voilà donc au minimum 250€ de plus de gagnés par an par Pollinis, avec un investissement de zéro, puisque c'est vous qui avez investit à leur place. Décidément vous êtes sympa.

Mais alors si c'est pas pour sauver le monde, a quoi ça sert Pollinis?

Ce petit bilan, ressemblant d'assez près à une arnaque, amène une question : qui est derrière cette association Pollinis ? Et là, bon courage à celui qui veut trouver cette information. Sur la page "Qui sommes nous?" de leur site, aucun nom, aucune référence à un apiculteur professionnel ou amateur, un président d'association, ou autre... Une adresse apparait sur la page "contact", la page "credits" renvoi vers une boite de création de site internet de Marseille, aucun nom dans les mentions légales... Bref, impossible de savoir qui est derrière la démarche. Grâce à l'outil WHO IS, on sait que la personne à qui appartient le domaine "pollinis.org" est Frédéric Beghi.

Pas moins d'une quarantaine de domaines lui appartiennent, sans compter la bonne quinzaine abandonnés depuis (source : reversewhois), un pro de la communication sur le web! Avec par exemple le site "Santé Nature Innovation", un site prônant la guérison du cancer avec de l'homéopathie, ou encore affirmant que "l’hôpital tue plus que l'Afghanistan"... A but non lucratif sans doute encore une fois, juste pour vendre une revue de "santé naturelle" et récolter une bonne série d'email via leur newsletter, ce qui à la revente peut payer pas mal...

Il a liquidé à priori l'entreprise Odience de communication et graphisme (source : Lejournaldessocietes) et il est aussi à la tête de Topdata (www.topdata.fr/), spécialisée dans la collecte et la commercialisation de données, mais aussi la mise en place de systèmes de dons informatisés pour les associations... Ce qui laisse penser que Pollinis n'est pas seulement un loueur de ruche au prix exhorbitant, mais également une vitrine magnifique pour l'entreprise de Mr Beghi.

EDIT 16/12/12 : Suite à un commentaire de Mr Laarman (voir plus bas), délégué général de Pollinis, précision : Mr Beghi et l'entreprise Topdata seraient en fait prestataires pour Pollinis. Mr Beghi n'est donc pas un membre de l'association, mais il est mandaté pour créer le site.

On trouve également en signature à la fin de certains spams email d'information de Pollinis, le nom de Nicolas Laarman, qui est plutôt absent du web, mais qui semble travailler dans le domaine du marketing, de la publicité et de l'art plastique. Assez peu d'information sur ce second personnage.

Pas question de signer ce truc!

Bref, je ne signerais pas leur pétition, et je vous invite à ne pas le faire. On voit sur les forums apicoles de nombreuses réactions assez diverses, certains criant à l'arnaque, d'autres plutôt "pragmatiques", du genre "bof, ça mange pas de pain, j'ai signé".

Mais au contraire, je pense que ce type de démarche est très nuisible à notre activité, et pour deux raisons principales. La première, c'est que cela dé-crédibilise la profession. Ces gens sont le meilleur moyen de faire passer les apiculteurs pour des arnaqueurs de première. En plus, ils participent à l'exploitation de la "mode" des abeilles, qui est un phénomène pratique pour les agriculteurs en mal d'argumentation devant l'évidence que leur pratique est nuisible : "bof, parle, de toutes façon le bio c'est une mode, dans 2 ans on en parlera plus".

La seconde raison, bien plus importante, est que cette pétition qui ne produira que du vent prend toute la place médiatique. Les vrais démarches long terme, des militants de longue haleine, du type de la Confédération Paysanne, de l'UNAF, de Greenpeace, de la FNE et j'en passe, sont relégués au second plan alors que leur efficacité est bien plus grande que les actions supposées de Pollinis.

Enfin, au niveau strictement apicole, je serais curieux de connaitre les pratiques de Pollinis. Leurs abeilles sont elles importées? D'ou vient le miel de nourrissement? Quels traitements utilisent ils? Rien là dessus, évidemment, sur leur site. On imagine que leur amour de l'abeille naturelle pourrait les pousser à être en label Bio, Nature et Progrès, voir même Demeter, or, aucune allusion à quelque label que ce soit sur leur site.

En conclusion, méfiez vous des bonnes intentions, et réfléchissez sur le long terme si vous souhaiter faire quelques chose pour les abeilles. Ce n'est pas d'argent dont ont besoin les pollinisateurs, mais que l'on investisse du temps dans l'organisation de manifestations, de sensibilisation, d'actions concrètes qui changeront durablement la donne. Et si quelqu'un peut sauver l'abeille, ce sera certainement l'apiculteur qui habite à côté de chez vous plus que des bobos urbains qui vous demandent un chèque.

(Pour avoir plus d'informations sur les pesticides néonicotinoïdes, c'est ici!)

EDIT (26/03/2014): Depuis la parution de cet article, Pollinis a abandonné cette campagne de parrainages et a remboursé les parrains. Plus d'information sur la suite de l'histoire ici : POLLINIS, ÉPISODE 2...