La phytothérapie apicole est encore très méconnue, et il est difficile d’obtenir des sources fiables pour se persuader ou non de son efficacité. Malgré tout, on sait que certains apiculteurs l’utilisent depuis plusieurs années, avec une production d’essaims et de miel correcte. On peut donc supposer qu’il est possible d’obtenir de bons résultats avec les huiles essentielles.

Plusieurs recettes existent. Je ne les ai pas toutes testées et je ne peux pas confirmer leur efficacité, mais elles ont le mérite d’exister et de convenir à certains apiculteurs.

Méthode Labeste

Cette méthode a été mise au point par Ludovic Labeste, docteur en pharmacie et apiculteur amateur. Il a testé durant plusieurs années ce traitement et les posologies sur ses quelques colonies.

Sirop aux huiles essentielles en prévention immunitaire : contre varroa, la loque, la nomésose et la maladie noire.

Recette :

  • huile essentielle de géranium, 4 ml
  • huile essentielle de lavande, 4 ml
  • huile essentielle clou de girofle, 4 ml
  • huile essentielle de vétiver, 1 ml
  • huile essentielle d’Eucalyptus globulus (ou radiata), 240 ml

Posologie : 4 gouttes de ce mélange par colonie, 2 gouttes par essaim. En mélange dans du sirop 50/50 (1 kg de sucre pour 1L d’eau), avec ajout de vitamines (type Vitaminol) : 2 goutte pour 0.75L de sirop.

Lutte anti varroa :

Du printemps à l’automne : 8 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus globulus sur un papier Canson d’une largeur de 20 cm, à déposer sous les cadres par l’entrée principale. A effectuer 3 fois à 7 jours d’intervalle.

L’hiver (début janvier) : 50 ml d’huile essentielle d’Eucalyptus globulus , plus 4 ml  d’huile essentielle de lavande (Lavandula officinalis ou Lavandula angustifolia) ; 6 gouttes du mélange par ruche (3 par ruchette) sur un papier Canson d’une largeur de 20 cm, à déposer sous les cadres par l’entrée principale, à renouveler 15 jours plus tard.

Méthode Gatineau

Méthode développée par Marc Gatineau, apiculteur professionnel (un des rares apiculteurs à avoir pratiqué la ruche Warré professionnellement). Ce mélange doit stimuler la colonie, renforcer ses défenses immunitaires, limiter l’infestation Varroa.

 

Recette :

  • Huile essentielle de Girofle
  • Huile essentielle de Romarin
  • Huile essentielle de Coriandre
  • Huile essentielle de Eucalyptus
  • Huile essentielle de Sarriette

Le mélange comprend une quantité égale de chaque huile essentielle. On utilisera 2 gouttes du mélange obtenu pour 1 litre de sirop 50/50.

Si on doit utiliser ce sirop pour l’hiver, en nourrissement de préparation d’hivernage par exemple, on supprimera du mélange l’ huile essentielle de clou de girofle, qui a un effet positif sur la ponte, ce qui n’est pas utile à cette période.

 Méthode Grosmond

Méthode mise au point par Gilles Grosmond, vétérinaire. Les dosage ne sont pas communiqués, uniquement disponible à la vente au « comptoir des plantes ». La Gaulthérie. C’est un mélange d’huiles essentielles :

  • Gaultheria
  • Procumbens
  • Reines des près
  • Saule

Posologie : 5 ml sur des baguettes de bois tende (bouleau, saule, cagette…etc…) et que l’on pose sur les têtes de cadre en diffusion lente.

Sources diverses

On trouve également sur les conseils de plusieurs apiculteurs internautes, cette recette un peu plus diverse :

  • Anis vert.
  • Lavandin.
  • Menthe des champs.
  • Eucalyptus.
  • Girofle.
  • Romarin cineol
  • Thym rouge
  • Coriandre

Proportion égale de toutes les huiles. Une goutte par litre de sirop 50/50, ou 3 gouttes par litre de sirop lourd (2 kg de sucre pour 1 litre d’eau)

D’autres huiles peuvent êtres ajoutées selon les besoins :

  • Tea tree, en prévention de la loque
  • Sarriette en prévention de la loque

Limites des traitements

Les huiles essentielles sont utilisées depuis longtemps en apiculture, mais il n’existe encore que très peu d’études sur la question. Ces traitements sont avant tout préventifs ou limitatifs, et concernant de grosses pathologies (loque américaine, varroa…), il faudra un traitement ou une procédure plus efficace.

A noter, Marc-Edouard Colin, du Laboratoire de Pathovigilance et de Développement Apicole – équipe Pathologies de l’abeille, à l’ITSAP, pour l’INRA Supagro Montpelier, s’est intérressé de près aux huiles essentielles en apiculture. Des huiles essentielles sont testées par l’ITSAP afin de connaître leur efficacité sur le varroa. Deux huiles essentielles sont testées (Huile essentielle d’Anis Vert et Huile essentielle d’Origan d’Espagne). De nouvelles expérimentations viendront peut-être compléter ces débuts.