Pour l’élevage de reines, de multiples méthodes existent : de la simple récupération des cellules royales, jusqu’aux éleveuses 15 cadres… Et tout ce qu’il y a entre les deux. Et dans toutes ces méthodes, celle du plateau Cloake est plutôt simple et efficace pour obtenir une éleveuse permanente et fiable, et elle est surtout moins stressante pour les abeilles.

Le principe

C’est Harry Cloake, éleveur professionnel néo-zélandais qui a mis au point ce système en 1969. Le but est de se rapprocher du comportement naturel d’une colonie en phase d’essaimage. De cette manière, les reines seront de meilleure qualité car on retire une partie du stress que l’élevage provoque habituellement. Le starter et le finisseur étant réunis dans la même ruche, on évite le transfert du cadre de cellules de l’un à l’autre, et on préserve donc les larves du froid, et d’une interruption de nourriture.
Le principe est simple, on utilise une colonie forte, en la répartissant dans deux ruchettes. On empilera ces ruchettes, avec entre les deux ce plateau. La partie basse avec la reine fournira le couvain et les abeilles pour élever, la partie haute est orpheline et nous servira à élever nos reines. Le plateau a deux fonctions : fermé il transforme la partie haute en starter, ouvert il transforme votre éleveuse en finisseur.

Construire votre plateau

Voici une méthode toute simple pour construire votre plateau Cloake. Dans cet exemple ce sera pour une éleveuse 12 cadres verticale : deux ruchettes l’une sur l’autre, et notre plateau entre les deux.
Pour ce qui est du matériel, c’est très simple :

  • Des tasseaux de 1 cm d’épaisseur environ
  • Une grille à reine
  • Une planche de contreplaqué fine
  • Quelques vis

Il vous suffit ensuite de fixer vos tasseaux sous la grille à reine : il doivent faire un cadre fermé qui viendra couvrir la ruchette en guise de toit. Puis, sur la grille à reine, en prenant soin de laisser une entrée sur un des petits côtés. Cette entrée servira pour les abeilles, mais également pour insérer votre planche de contreplaqué, afin de transformer la partie haute en starter. Votre tasseau doit être assez épais pour laisser passer les butineuses même lorsque la planche est installée. Cette partie remplacera le plancher de votre seconde ruchette.

Le plateau s’installe tout simplement sur la colonie avec reine, l’entrée côté opposé de celle de cette dernière.

Vue du dessous
sur la partie inférieure du plateau, les tasseaux font le tour de la grille à reine.
Vue du dessus
Sur la partie supérieure du plateau, on fixera les tasseaux sur seulement trois côtés, afin de laisser une entrée pour les abeilles.
La trappe
La trappe doit glisser facilement et obstruer toute la grille à reine. On prendra soin de laisser une entrée pour les abeilles.

Mode d’emploi

Jour -1 : La veille du greffage,  on mettra le cadre à cupules vide, pour familiarisation. On peut faire couler du sirop dans les cupules pour une meilleure acceptation. On monte du couvain à l’étage, en laissant la reine en bas. Si besoin, on insère un cadre vide dans la partie basse (la ponte ne doit pas être bloquée!), et on veille à détruire les éventuelles cellules royales. On retourne la ruche afin que l’entrée se fasse désormais par notre plateau : on récupère ainsi les butineuses en haut, et on ferme l’entrée de notre partie basse (qui se trouve maintenant à l’arrière).

Jour 0 : Le lendemain, au matin, on ferme la trappe afin d’obtenir notre starter, si on manque de population, on peut tapoter en bas pour faire monter des abeilles avant la fermeture de la trappe. Enfin, on ouvre notre partie basse, dont l’entrée est maintenant à l’arrière.
L’après midi, on prélève le cadre familiarisé, on greffe, puis on le remet en place. La trappe est toujours fermée.

Jour +1 : On retire simplement la trappe afin de transformer notre starter en finisseur.

On peut ensuite simplement utiliser les cellules à J+10 en introduction pour essaims et nucléi, ou faire une rotation plus courte à J+6 et utiliser une couveuse.

Eleveuse
Le plateau en place pour former notre ruche éleveuse.
Starter
La trappe est en place : votre partie supérieure est un starter.
Finisseur
Votre trappe est retirée : votre éleveuse est un finisseur.

Variantes

On peut bien entendu utiliser d’autres matériaux de récupération pour la trappe : plexiglas, plaque d’aluminium offset (récupérée en imprimerie), ou encore plastique ondulé publicitaire… Le tout est de séparer la partie haute de la partie basse.
On pourra également utiliser cette méthode avec tous les modèles de ruches divisibles (Dadant, Langstroth, Warré…), et avec le nombre de cadres souhaité. Tout est possible en adaptant la taille du plateau!


Cet article a été rédigé originellement pour la revue « Abeilles et Cie », du CARI (Apiculture wallonne et bruxelloise).

Retrouvez mes articles dans les prochaines revues!