Qu’elles viennent de votre propre élevage de reines, ou que vous récupériez des cellules excédentaires dans une colonie essaimeuse, vous pouvez être amenés à introduire des cellules royales dans un essaim artificiel. Cela permet de faire gagner du temps à ce nouvel essaim. En effet, la colonie a besoin d’une bonne dizaine de jours pour produire une reine à partir d’une larve d’ouvrière. En lui donnant une reine à naître, vous lui faîtes gagner presque deux semaines. Cela vous permet soit de produire des essaims plus petits : un cadre de couvain operculé suffira, ou de gagner du temps si vous faîtes un essaim plus conséquent.

La manipulation n’est pas compliquée, mais quelques notions de base sont à prendre en compte :

  • Proscrivez les chocs : la cellule doit être transportée sans être secouée
  • Maintenez les cellules à la verticale : on laissera autant que possible le reine dans sa position naturelle, la tête en bas
  • Gardez la chaleur proche de la température de la ruche : dans une ruche ou une couveuse, la reine dans sa cellule est maintenue à 35 degrés environ, évitez les rupture de chaleur trop longue

Voici un tuto en image sur une méthode possible d’introduction des cellules royales en essaim ou nucléi :

Chauffer la boîte de transport
Tout d'abord, quelques heures avant de partir sur le rucher, je mets la boite qui transportera les cellules dans la couveuse. Ainsi, elle les gardera à la bonne température jusqu'à l'introduction.
Récupérer les cellules
Plus tard, avant de partir au rucher, je détache des barrettes les portes cupules pour les introduire dans la boite.
Boîte de transport
Ma boite est simplement faite en polystyrène, dans laquelle on met un bloc de Stirodur. Dans ce bloc, on fait des trous à la perceuse, ce qui permet le transport des cellules sans les endommager.
Protection des cellules
Ce n'est pas une obligation, mais on peut protéger les cellules avec un peu d'aluminium ou un protège cellule plastique. Pour faciliter l'acceptation, on peut également tremper la cellule dans le sirop, ou étaler un peu de miel de la colonie dessus.
Introduction sur le cadre
Je place bien à la verticale la cellule dans la couronne de miel, au dessus du couvain.
Replacer le cadre
On replace ensuite délicatement le cadre. A noter qu'on pourra très bien introduire la cellule sans sortir le cadre, ce qui est préférable pour ne pas trop déranger l'essaim.
Notes
J'inscris ensuite sur le plastique couvre cadres la souche et l'année de production. Ici : Souche 17, année 2017.
Nourrissement
Un jeune essaim a besoin de nourriture, je mets donc 1 Litre de sirop 50/50 afin dans le nourrisseur. Je reproduit ce nourrissement selon la force de l'essaim.
Repérer la ruche
Si vous voulez travailler vite ou que votre rucher n'est pas bien "en ligne", vous pouvez marquer les caisses dans lesquelles vous avez déjà introduit vos cellules. Un simple poignée d'herbes fera l'affaire.
Mission accomplie!
L'introduction est faite. Deux à trois jours plus tard, on peut vérifier l'acceptation en observant le cellule. Dans 2 à 3 semaines votre reine sera en ponte.