Les bases scientifiques de la biodynamie sont discutables, puisque les études en la matière sont souvent effectuées sur un nombre très réduit de colonies, et sur très peu de saisons… Je fourni donc ces informations par soucis de présenter un panorama le plus complet possible des pratiques apicoles, libre à chacun de faire ses propres expériences…

Au milieu des années 1920, Rudolf Steiner pose les bases de l’agriculture en biodynamie. Une méthode dont le but est de rendre autonome la gestion des sols, avec une bonne part de spiritualité. Elle utilise des préparations à base de plantes afin d’activer les «forces cosmiques» des planètes et constellations, afin de rendre plus prolifique l’agriculture, dans le respect de la nature et de l’homme. Cette méthode a été développée dans le domaine de l’apiculture par Rudolf Steiner, puis par Mathias Thun et d’autres apiculteurs.

Les soins selon les rythmes cosmiques

Après deux ans d’observation quotidienne d’une colonie, en la corrélant à la course lunaire, Mathias Thun réalisa le tableau suivant.

ConstellationElémentPlanteAbeille
PoissonsEauFeuille
BélierChaleurFruitQuête de nectar
TaureauTerreRacineConstr. cadre
GémeauxLumièreFleurQuête pollen
CancerEauFeuille
LionChaleurFruitQuête de nectar
ViergeTerreRacineConstr. cadre
BalanceLumièreFleurQuête pollen
ScorpionEauFeuille
SagitaireChaleurFruitQuête de nectar
CapricorneTerreRacineConstr. cadre
VerseauLumièreFleurQuête pollen

Lorsque la lune passe devant le Bélier, le Lion ou le Sagitaire, les abeilles apporteraient plutôt du nectar. Lorsqu’elle passe devant les Gémaux, Balance ou Verseau, elles s’orienteraient vers la récolte de pollen. Enfin la construction des cires serait favorisée lorsque la lune passerait devant le taureau, la vierge et le Capricorne.

Le travail au rucher

De ces observations, découlent des jours favorables à certains travaux au rucher. Il est conseillé de procéder comme suit :

Jours Fleur : Travaux en lien avec la croissance de la colonie, son développement et le couvain. Les rentrées de pollen durant ces jours favorisent l’élevage. Le greffage de reines est préférable dans ces périodes, tout comme la création d’essaims. Les colonies sont plutôt calmes et simples à gérer.

Jours Feuille : Jours défavorables à la manipulation. Peu de récolte, agressivité des colonies constatée.

Jours Fruit : Les manipulations dans ces jours favorisent la bonne récolte du nectar. Elles semblent négliger le couvain pour s’affairer au butinage. Les abeilles sont très calmes durant ces jours.

Jours Racine : Les visites durant ces jours favorisent la construction de cire. Les colonies ne sont pas très calmes, mais ces jours sont favorable à l’enruchage des essaims.

Il en découle quelques recommandations générales. On peut effectuer la visite de printemps un jour Fleur. Au début de la miellée, on préférera les jours Fruit pour motiver les entrées de nectar. Après la miellée, on visitera les jours Fleurs afin de stimuler le couvain. Et ainsi de suite selon les miellées.

Si on souhaite accentuer les constructions après création d’un essaim ou enruchage, on se servira des jours racine. Les jours feuilles seront réservés aux travaux hors rucher.

Cet article a utilisé comme sources la conférence de Rudolf Steiner « Entretiens avec les abeilles », ainsi que le livre de Mathias Thun « L’abeille, conduite et soins ».