Les petits apiculteurs ou les pratiquants de méthodes naturelles qui ne souhaitent pas mettre en place l’élevage artificiel de reines se retrouvent parfois devant un problème : comment remèrer une colonie orpheline? La méthode classique consiste à prélever un cadre de couvain dans une autre colonie. Mais cela pose quelques soucis : si le remèrage échoue, ce cadre est perdu ; la colonie donneuse sera ralentie ; le cadre disponible est-il d’une génétique que je souhaite reproduire?

Greffage à l’emporte pièce

Pour éviter un prélèvement trop fort dans la colonie souche, il existe le greffage à l’emporte pièce. Il s’agit simplement d’extraire une petite partie du couvain dans la souche, et non pas le cadre complet. On prendra soin de choisir des larves jeunes, au même stade que pour un greffage artificiel. On découpera à l’aide d’un couteau ou d’un emporte pièce autour de ces larves, pour simplement introduire le morceau découpé dans la ruche orpheline.

L’idéal est de prélever un morceau de rayon qui soit de la taille de l’intercadre, ce qui permettra d’insérer facilement entre nos cadres le couvain choisi. En pressant doucement notre morceau de rayon sur le cadre receveur, en prenant soin de mettre les larves la tête en bas, on aura donné une reine à reproduire à notre essaim ou notre orpheline.

Cette méthode peut être utile pour éviter le greffage artificiel, pour remèrer en fin de saison les cas particuliers lorsque l’élevage est terminé, ou simplement pour les apiculteurs dont le nombre de colonies est limité. Elle se pratique sans matériel particulier et convient bien à une petite apiculture familiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un emporte pièce pour prélever rapidement le couvain est assez simple. On prendra une petite chute de bois découpée à la taille souhaitée, puis on agrafera autour une fine plaque de métal pour la découpe. Ce métal peut être issu d’une boite de conserve, d’une tôle offset récupérée en imprimerie… On pourra aussi simplement affûter l’extrémité d’un tuyau métallique pour un emporte pièce rond. Si on veut se passer de l’outil, un couteau bien affûté fera l’affaire.

A plus grande échelle

Si vous souhaitez utiliser cette méthode à grande échelle, c’est tout à fait possible.

Découpez une ligne complète de ce couvain frais, que vous accrochez, toujours tête en bas, directement sur une barrette en bois comme dans un cadre de greffage. Vous pouvez le fixer à l’aide de cire chaude au pinceau, avec un passage de chalumeau sur la barrette, ou simplement avec du petit fil inox. Il suffira ensuite de placer ce cadre dans votre éleveuse, ou dans un essaim populeux qui vous produira les reines pour lui et d’autres. Pas de cupule, pas de picking, peu d’intervention humaine dans le choix des larves, c’est une méthode simple et plus naturelle pour reproduire des reines.

La principale difficulté de cette méthode est de trouver ou prélever le couvain. Ce sera dans une colonie forte, pour deux raisons : trouver une ligne de larves d’âge correct pour découper une bande bien droite, et surtout une bonne génétique à reproduire!

Cet article a été rédigé originellement pour la revue « Abeilles et Cie », du CARI (Apiculture wallonne et bruxelloise).