L’apiculture en France, c’est environ 50 000 amateurs déclarés, sûrement beaucoup plus en réalité. Mais nombreux sont ceux qui après quelques années, abandonnent. Comment faire partie de ceux qui réussissent à garder leurs abeilles? Petits conseils en vrac.

Ne pas négliger la connaissance nécessaire

Le point le plus important. Quelle que soit votre apiculture (productive, naturelle, intensive…), il vous faudra la faire en connaissance de cause. Le rythme de la colonie dans votre environnement, la biologie de l’abeille, ses besoins… Vous devez savoir quand et comment agir pour mener vos colonies, ou a minima assurer leur survie.
Ce blog peut vous y aider, mais passer par la lecture assidue d’ouvrages dédiés à l’abeille me semble indispensable!

Savoir s’entourer

Manipuler des abeilles ne s’improvise pas, ça s’apprend. Si vous avez l’impression d’avoir des abeilles agressives, c’est surement que vous manipulez mal, au mauvais moment, de la mauvaise manière.
Un ami apiculteur pourra vous aider en vous montrant sa façon de faire, en vous guidant lors de vos premières visites. Gestes lents, observation attentive des abeilles, manipulation tout en finesse, voilà ce qu’il vous faudra apprendre. En cas de coup dur ou devant un problème inconnu, cet apiculteur pourra aussi vous aider.
Si vous n’avez pas d’apiculteur disponible, vous pouvez faire un stage chez un apiculteur à défaut, mais rien ne remplace quelqu’un qui vous épaulera sur vos colonies!

S’informer au jour le jour

L’apiculteur débutant tombe souvent sur un problème insoluble, une situation inconnue. Sachez observer attentivement votre colonie (planche d’envol, environnement direct, climat, cadres…etc…) et parlez autour de vous de ce que vous constatez, un groupe d’apiculteurs, c’est l’idéal. Mais à défaut, une solution « en ligne » existe : les forums d’apiculture.
N’hésitez pas à les utiliser.

Tout remettre en question

C’est essentiel. Si vous avez lu que le candi est à proscrire, mais qu’un voisin n’a aucune mortalité et de belles colonies en l’utilisant, il faut peut-être changer de méthode…
Si vous traitez varroa d’une certaine manière, comptez pour savoir votre véritable impact sur la colonie (Le comptage varroa est essentiel).
Ce ne sont que des exemples, mais partez du principe qu’on ne sait jamais tout en apiculture, et qu’il faut savoir écouter et faire des tentatives!

Voilà mes quelques conseils pour débuter. Tout ça m’a beaucoup aidé, et fait évoluer chaque saison mon apiculture. Merci à tous ceux qui partagent sur les forums, les réseaux, la vrai vie!