Cette page est en construction, vous pouvez vous abonner à la newsletter pour être informés des mises à jour.

Cultiver un jardin

La base, comme d’habitude, c’est de produire chez soi au maximum. Cultiver un jardin est donc essentiel, et surtout assez simple. En ville, il existe des système de jardins partagés, qui vous donnerons accès à un bout de terrain pour cultiver vos légumes (Comme l’association CACAO sur Avranches, contactez Nicolas : 06.37.22.96.48)

Je serais bien incapable de vous donnez des recettes infaillibles pour réussir, mais quelques conseils et ressources sont essentielles.

Mettez les moyens qu’il faut. Dans notre région (Normandie, Bretagne), vous ne réussirez à obtenir des légumes de type tomates, poivrons, aubergines, que sous serre et en semant tôt sous abris. J’ai bricolé une serre en branches de noisetiers, d’autres les font en menuisant une charpente en chevrons, on peut aussi acheter un tunnel de maraîchage d’occasion (option prise depuis peu pour ma part).

Demandez des conseils. Il y a autour de vous des voisins, grand parents, maraîchers, qui ont gardé une bonne expérience du jardinage, allez chercher l’information à la source, elle vaut tous les livres sur le sujet. Ma première année de pommes de terres sans mildiou, je la doit à un maraîcher qui m’a conseillé de planter un mois avant ce que les livres conseillent en général. Résultat : ma première bonne récolte…

Optez pour la permaculture. Cette méthode comporte deux avantages majeurs. Le premier est de faire au maximum avec ce qui existe sur place, les coûts sont donc minimes voire inexistants. Le second est qu’elle privilégie la mise en place de dispositifs simples plutôt que de la force motorisée ou musculaire… Autrement dit, ce sont des techniques de flemmards sans le sous! Un exemple simple, pailler ou couvrir à l’automne, ce qui vous évitera une corvée de bêchage au printemps…

L’éthique de la permaculture est souvent résumée ainsi :

  • Respecter la Terre – Reconnaître que la Terre est la source de toute vie. Les êtres humains doivent donc s’occuper de la Terre avec respect.
  • Respecter les êtres humains– créer des sociétés où humains et nature vivent en harmonie, notamment par la coopération et le partage.
  • Partager équitablements’assurer que les ressources de la planète soient utilisées de manière sage et équitable. Agir dans des limites raisonnables par rapport à la consommation, à l’utilisation des ressources, à la démographie, etc…

Pour en savoir plus sur le sujet :

Volailles et oeufs


Groupement d’achat