“Tu peux serrer dans ta main une abeille jusqu’à ce qu’elle étouffe. Elle n’étouffera pas sans t’avoir piqué. C’est peu de choses, mais si elle ne te piquait pas, ça fait longtemps qu’il n’y aurait plus d’abeilles.”

Parole d’un résistant anonyme

Apiculture douce en baie du Mont Saint Michel

Apiculteur depuis 2010, j’ai commencé à vivre partiellement de l’apiculture en 2015. Après être passée par une période plutôt intensive, en passant de 15 à 100 colonies à l’aide de l’élevage de reines et de l’autoproduction d’essaims, je me suis intéressé à l’apiculture bio.

De fils en aiguilles, je suis venu à l’apiculture dite « naturelle », c’est à dire au plus proche de l’abeille à l’état de nature, bien que tout apiculteur l’exploite chacun à sa façon. Nous produisons du miel de pays, transformé en savons & vinaigre sur l’exploitation, produits et vendus localement.

Depuis 2018, j’encadre des formations professionnelles avec le CFPPA de Coutances, et amateurs sur l’exploitation. Nous animons également des ateliers pédagogiques avec les enfants.
Nous sommes actuellement dans une démarche de certification en agriculture biologique, avec l’organisme ECOCERT.
Nous implantons également depuis 2019 des plantes aromatiques sur la ferme, pour les transformer dans un futur proche.

Ponctuellement je contribue à des revues apicoles.

Nos Activités

Les productions et activités sur l’exploitation

L’apiculture Naturelle

Au plus proche de la nature

Concrètement, l’apiculture dite « naturelle » a pour objectif de se rapprocher au maximum de la vie de la colonie à l’état de nature. L’apiculteur peut pour cela agir sur plusieurs points, que je tente de respecter sur l’exploitation :

Sauvegarder une abeille rustique, adaptée à son environnement direct. Pour cela, je suis parti de colonies en abeilles noires, dans une zone ou elle est encore majoritairement présente. Il y a une hybridation avec d’autres abeilles (carnicas, lingusticas, buckfast…), mais je préfère rester en fécondation naturelles que d’opter pour des importations de reines (même noires) ou encore l’insémination artificielle.

Laisser les abeilles construire leur cire, car cela fait parti de l’équilibre dans la colonie. Je n’utilise donc pas de cire industrielle, dont la qualité et la traçabilité sont parfois douteuses.

Limiter le nourrissement au sucre, pour préférer leur laisser plus de miel. Cela limite la récolte, mais garanti une meilleur santé de la colonie, et favorise une génétique rustique, qui amasse assez pour l’hiver. Je n’utilise aucun nourrissement de stimulation, les colonies sont nourries uniquement en cas de danger lié à la famine.

Limiter les traitements, uniquement contre varroa, et en bio. En procédant à des comptages réguliers, on parviens à limiter les traitements, certains colonies pouvant même parfois s’en passer. Cela demande beaucoup de temps et n’est possible que sur un petit nombre de colonies.

Laisser remérer naturellement les essaims après division, sans passer par l’introduction artificielle de reines.

Sédentariser les colonies, qui dans la nature ne voyages pas et s’adaptent aux périodes de miellées ou disettes de leur biotope. Je ne pratique donc pas la transhumance.

Voilà les méthodes que nous pratiquons sur l’exploitation. Je fais encore un élevage de reines chaque année afin de transmettre la pratique en formations, qui peut être utile en cas de grosses pertes de colonies, mais nous favorisons le rémèrage naturel en général.

Trouver nos produits

Nous ne faisons pas de vente à la ferme. Vous retrouverez nos produit chez nos partenaires sur leurs marchés

Le ferme des Châtaignieux
lieu dit la cheminière

Chez Jean-Christophe Chapdelaine à la Rochelle Normande, le jeudi soir au marché à la ferme, vous trouverez tout ce qu'il vous faut... Et nos produits aussi. Ponctuellement pour le moment, mais bientôt plus régulièrement!

Marché de Sartilly
Sur le stand de Manu & Hélène

Le vendredi matin, Manu & Hélène vendent leurs bons légumes à Sartilly. Vous trouverez nos produits là-bas!

La ferme de Saint Ursin
Chez Manu & Hélène

Manu et Hélène, maraîchers en agriculture biologique à Saint Ursin, vendent nos produits sur la ferme, le vendredi de 16h30 à 18h30. Vous trouverez leurs bon légumes sur place!